Comment faire les bons choix ?


Comment savoir si je fais les bons choix, si je prends les bonnes décisions ?


Je sais que tu t’es déjà posé cette question parce que la vie est faite de choix.


Dans ces moments où plusieurs chemins s’offrent à toi, la confusion s’installe accompagnée de son amie la peur. C’est toutes ces fois où tu aimerais finalement que le « destin » intervienne pour toi alors que tu as rêvé d’avoir le choix. Aujourd’hui, l’éducation semble elle aussi donner le choix. Disons que cette réflexion autour de la bienveillance a remis en question pas mal d’idéaux de l’éducation plus « traditionnelle ». Et je vois beaucoup de mamans avec mille questions : est-ce que je fais le bon choix ? Est-ce que ma décision est la bonne ? Est-ce que là je ne suis pas trop autoritaire ou trop laxiste ?

Comment faire les bons choix pour mes enfants ? Comment être certaine qu’ils ne me le reprocheront pas ?


Cette question, je me la pose parfois encore parce qu’au fond derrière la peur de faire le mauvais choix, il y a la peur de louper certaines étapes dans l’éducation des enfants, la peur des conséquences sur leur avenir ou leur développement, la peur de l’inconnu…

Et d’ailleurs, en étant honnête, cette question, elle se pose également dans d’autres choix de vie.


Parce que se rendre compte que le chemin emprunté te mène à l’échec ou te fait souffrir c’est inconfortable et que prendre la bonne décision dès le départ te permettrait d’éviter les sentiers battus.


Qui n’a pas rêvé de prendre la voie toute tracée, la voie dégagée, celle où l’on voit à des kilomètres à l’avance.


Mais voilà, en termes de relation avec tes enfants, comment anticiper les conséquences de tes choix ?


Je crois que ce qui va suivre peut t’aider.

Voici ce qui me soutient quand je suis confrontée à des choix.



Mon astuce 1 :

Je me pose la question : comment ça fait dans mon corps ? Qu’est-ce que je ressens face au choix A et face au choix B ?


Venir écouter ton corps, avoir des repères physiques te donne de précieux indices pour te lier à ton intuition.

Tu peux le voir si ton corps part en avant pour un grand oui ou plutôt en arrière comme une envie de reculer.

Chez moi, cela se traduit par cette sensation de fermeture au niveau de la gorge qui se noue ou d’ouverture (ma poitrine s'ouvre).


Tu peux observer ton énergie : elle baisse ou augmente à l’idée de prendre une décision.


Cela m’est encore arrivé la semaine dernière. J’étais sur le point de conclure un partenariat et plus j’en parlais, plus mon énergie diminuait. Je ressentais une grande fatigue et même de la colère sans savoir d’où cela pouvait venir.


J’ai pris le temps d’observer ce qu’il se passait pour moi et je me suis rendu compte que les exigences auxquelles j’allais répondre ne correspondaient plus avec mes valeurs.


Mais dans la logique j’ai cherché à peser le pour et le contre. Finalement, on trouve toujours des côtés positifs et négatifs alors j'ai trouvé les arguments des deux côtés.

À partir du moment où l’on se pose la question, notre cerveau va trouver les réponses, il est câblé comme cela.


Ce qui m’a aidé a été de me poser les « bonnes questions ».

Quelle relation de confiance je veux tisser dans le cadre d’un partenariat ?

Qu’est-ce que mon corps me dit ?




Astuce 2 :


Avoir une vision claire sur le long terme.

Je pense que ton intuition te guide vers ce qui est fait pour toi d’où pour moi l’importance de savoir ce que tu vises sur du plus long terme, d’avoir une vision de ce que tu aimerais voir se réaliser.


Parce que finalement tes choix nourrissent une vision à long terme.


Revenir sur cette question : quelle est mon intention ? Quelle vision vient-elle nourrir ?



Astuce 3 :


Un autre point qui me semble tout autant important c’est de se libérer de cette pression de « la mauvaise décision ».


C’est quoi une mauvaise décision ? C’est quoi une bonne décision ?


Et si tu prends en considération que même ce que tu qualifies de « mauvaise décision » t’a finalement fait grandir. Regarde tous les bénéfices parce que tu as mal choisi quelque chose.


C’est le principe d’accueillir ce qui vient à toi.



Astuce 4 :



Derrière cette question de choix, il peut y avoir une peur, peur de prendre la mauvaise décision, peur des conséquences de tes choix sur la vie de tes enfants et sur votre relation...


La peur est une émotion et je pense qu’elle a besoin d’être accueillie, d’être entendue et que tu lui accordes de l’espace.

L’accueillir pour le message qu’elle te transmet sur toi à un instant T.


J’ai eu peur lorsque le choix de l’instruction en famille pour ma fille s'est présenté à nous. Peur de la répercussion sur son avenir, peur de ne pas réussir… et toutes ces peurs sont venues m’informer de certaines croyances que j’avais à propos de la scolarité et même plus globales sur l’enfant.

C’est à chaque fois l’opportunité de prendre du recul et changer de paradigme.

L’accueil et l’amour apportés à tes peurs c’est aussi une façon de développer ta créativité.

Parce que parfois, les choix semblent se limiter à A ou B alors que tu n’avais pas imaginé encore C ou même D.


C’est l’occasion de réinventer de nouvelles solutions. C’est ce que j’ai fait pour ma fille. J’ai pris tout ce qui m’attirait dans A et B et j’ai composé C en prenant en considération mes besoins cachés derrière mes peurs.



Astuce 5 :

Demandez de l’aide pour prendre du recul.

Je sais que tout cela a l’air simple sur le papier. Peut-être que tu te dis qu'en réalité quand tu te sens angoissée c'est différent.


C’est qu’il est peut-être nécessaire que tu fasses appel à une aide extérieure.


Quelqu’un qui n’est pas impliqué émotionnellement dans le choix à faire.

Une personne qui pourra t’aider, par son écoute, à poser ce que tu ressens et ce dont tu as besoin. Une personne qui saura te poser La question afin que tu trouves tes propres solutions, que tu saches quel choix faire. C’est différent des conseils ou d’une personne qui te dit ce que tu dois faire par rapport à son expérience. Parce que chaque expérience est différente.


Mais celle qui saura te poser La question qui te permettra de la clarté te sera d’une plus grande aide, car tu sauras quelle décision prendre et pourquoi tu la prises.

Je suis certaine que ces quelques pistes pourront t’aider face à un prochain choix.



Et toi, comment fais-tu tes choix ? Te sens-tu alignée ?

14 vues